svenizkypeur (svenizkypeur) wrote,
svenizkypeur
svenizkypeur

While The World Ends

Lays Farra m'ayant donné une bonne motivation, je ne vous ferai pas attendre autant que Sbeu pour le compte-rendu de partie. La contribution pour Tétynons Oghma elle-même est après la coupure, les informations qui la précède sont uniquement des détails sur le déroulement de la partie ; toutes les informations essentielles pour comprendre l'histoire sont reprises dans la contribution elle même.



While The World Ends est un jeu narrativiste qui se joue en deux phases : la première consiste à imaginer un monde, et la deuxième à le mener à sa perte. N'étant pas Sbeu, et comme je ne parviens pas à trouver d'informations précises sur ce jeu, je ne garantis pas la véracité de ce qui suit. Mais ça devrait être assez proche des vraies règles, dans les grandes lignes.

Dans la première phase, on définit quelques concepts (généralement de science fiction) pouvant participer à la fin du monde, ainsi qu'un lieu associé à chaque concept. Notre monde est ainsi caractérisé par :
- Un système politique où les décisions sont prises par combats de gladiateur (lieu : Arène Parlementaire)
- La présence de superpouvoirs (lieu : centre d’entraînement pour métahumains)
- La possibilité de se téléporter vers d'autres planètes (lieu : gare de téléportation)
- le Système de Traduction, Information, Téléportation 1.0, une IA qui n'a pas de pouvoir politique mais est présente à tous niveaux (lieu : espace de réalité virtuelle)
- Un système de caste fortement inspiré du Meilleur des Mondes (lieu : Clinique de l'Aurore)

Chaque lieu a deux personnages associés. Chaque joueur contrôle deux de ces personnages (nous étions quatre joueurs, il y avait donc deux PNJ), l'un étant le personnage principal, qui est défini avec un but et une crainte. Les personnages principaux sont aussi caractérisés par deux relations avec des personnages associés à un autre lieu, afin de mieux lier les différentes parties de l'histoire. On peut créer de nouvelles relations ou renforcer les relations existantes au fil du jeu, ce qui permet de demander l'aide d'autres personnages pour les jets. Si mes souvenirs sont bons, le jeu se joue en trois tours pendant lesquels chaque personnage principal joue une scène (les autres personnages peuvent intervenir dans la scène, mais n'en tire pas d'avantage en terme de jeu). Une scène est une occasion d'étendre son réseau et de faire avancer la cause que l'on défend ; dès qu'une cause atteint un certain nombre de point, on arrive à la fin du monde correspondante. La cause est liée à l'un des concepts, qui peut balancer d'un côté ou d'un autre. Je crois que l'axe choisi était l'existence d'extraterrestres, qui pouvait finir en guerre ouverte ou en assimilation complète. Mais en fin de compte, c'est l'axe sur lequel on a eu le moins d'influence, et sa résolution est venue par les effets secondaires des autres axes.



Les personnages de la gare de téléportation sont Jean-Claude le directeur, et Navab un extraterrestre qui travaille là, tous deux PNJ.
Dans l'espace de réalité virtuelle, on trouve Snoops et Vicky, la directrice de STIT 1.0. Vicky a entièrement confiance en STIT 1.0 est cherche a rendre le monde meilleur en en étendant l'influence. Vicky est terrifiée par STIT 1.0, car personne ne peut prévoir ce que deviendrait le monde si le système devenait conscient. Vicky emploie régulièrement Josh dont les talents lui sont utiles. Récemment, elle a été contactée par Jean-Yves Lempereur afin de vérifier l'état du Réseau Aléatoire de TéléPortation (le système fonctionne à peu près aussi bien que n'importe quoi utilisant ce sigle). Pour l'aider dans cette tâche, elle a fait appel à Josh, un métahumain aux pouvoirs utiles.
Dans l'Arène, il y a Mazuur, un politicien proche des milieux extrémistes, et Loft, une femme de ménage. Dans son temps libre, Loft aime jouer au basket dans l'espace de réalité virtuelle avec son amie Cutie73 (l'un des nombreux pseudos de Vicky. Parce qu'on peut être la femme la plus puissante du monde et fréquenter des forums de fan fiction de Twilight). Le but de Loft est de partir avec son ami Navab pour visiter la planète natale de celui-ci. Sa plus grande crainte est de développer des superpouvoirs, ce qui la forcerait à quitter sa position pour rejoindre le centre d'entraînement (c'est le seul cas où un changement de caste est autorisé, et en fait obligatoire). C'est une crainte parfaitement absurde, puisque STIT 1.0 est infaillible, et il n'y a jamais d'erreur dans l'attribution des castes.
Les personnages de la Clinique de l'Aurore sont Dogg et Dr. Wu. Le but de ce dernier est de mieux équilibrer les castes pour rendre la société plus juste. Sa plus grande peur est qu'on découvre qu'il a faussé les analyses de certaines personnes afin qu'elles vivent dans des conditions plus appropriées, en particulier, celles de Loft. Autrement elle aurait une vie misérable, comme tout le monde. Il est aussi haï de Jean-Yves Lempereur, qui le tient pour responsable de son changement de statut, de puissant responsable politique à dame cantine.
Au centre d'entraînement, on trouve Jean-Yves Lempereur (qui travaille à la cantine donc) et Josh, un métahumain qui travaille ponctuellement pour STIT. Josh est aussi un anarchiste qui considère que les idées de Mazuur seront le salut de cette société. Il cherche à détruire STIT de façon à paralyser ce système corrompu. Sa plus grande crainte est évidemment que ce complot soit découvert et qu'il soit exécuté pour cela. En général, il travaille pour Dr. Wu.

***

Thème : La Dystopie Ultime. Vous savez comme les dystopies sont des moyens fainéants de prouver que ce qu’on n’aime pas est mauvais et que la liberté c’est bien ? Voilà. Votre histoire doit mettre en scène le pire du pire des scénarios, la pire version possible de notre monde — suivant vos goûts, bien sûr.

Contrainte : La Statue de la Liberté doit faire une apparition.


Avoir un système de gouvernent extrêmement centralisé ne devrait pas poser de problème pour une civilisation qui maîtrise la téléportation. À condition que le système fonctionne. Une analyse de chaque atome de chaque objet ou personne téléportée n'est tout simplement pas réaliste, du fait du nombre de mesures et de calculs que cela nécessiterait ; c'est pourquoi STIT 1.0, l'IA contrôlant le Système de Traduction, Information et Téléportation ne mesure que les points saillants des objets à téléporter, et suite à de savants calculs s'appuyant sur ces données et le trajet demandé, peut rematérialiser l'objet sous une forme virtuellement identique, en un point relativement proche du point d'arrivée demandé. Évidemment, selon la somme payée et la caste du passager, STIT attribuera plus ou moins de temps de calcul à chaque trajet. Autant il est acceptable qu'un Consommateur ou un Besogneux doivent encore parcourir une longue distance par ses propres moyens pour atteindre sa destination réelle, autant un Dirigeant ou un Preum's n'ont pas de temps à perdre avec les aléas du système.

Contrairement à ce que son nom indique, l'algorithme de STIT 1.0 n'a rien à voir avec ce qu'il était dans sa version alpha, mais le numéro de version n'a jamais été incrémenté parce qu'aucun programmeur n'y a apporté la moindre modification depuis : c'est STIT 1.0 lui-même qui s'adapte aux changements de situations grâce à l'algorithme génétique le plus perfectionné qui soit. Cet algorithme a atteint un niveau de raffinement qui aurait été inespéré au lancement du Réseau Aléatoire de TéléPortation, tirant les coûts vers le bas et permettant toujours plus de précision. Mais parfois, les algorithmes génétiques rencontrent des impasses, des données qui ne sont pas compatibles avec la méthode de classification. La dernière faille en date est que certains individus sont confondus avec des choux-fleurs. Cela peut sembler absurde pour l'utilisateur lambda, mais il faut savoir que STIT ne peut pas se contenter de considérer l'apparence de l'objet, la reconstruction se fonde sur des principes bien plus complexes et bien plus efficaces que ceux utilisés par le cerveau humain (à tel point que même les plus intelligents métahumains ne pourraient vraiment comprendre l'algorithme de tri dans sa version actuelle), et il n'est pas simple d'imaginer un système qui identifie avec le même soin humains, métahumains, klechnaths, augolds ou sfénetts, pour ne considérer que les espèces intelligentes.

Heureusement, les accidents n'ont jusqu'ici concerné que des Consommateurs. Il n'y a donc pas eu de pertes graves, mais ce genre d'erreurs nuit à la réputation du système. La seule parade possible pour Jean-Claude, le directeur de la gare, est de refuser en bloc tous les arrivages de nourriture. La planète peut tenir quelques semaines sans nouvel approvisionnement, mais au-delà, il sera nécessaire d'arrêter l'embargo, que le problème soit réglé ou non. Le « projet chou-fleur » devient donc la priorité de Vicky, la responsable de STIT. Pour elle, la meilleure solution serait simplement de n'utiliser la téléportation que pour le transport de marchandise, puisque voyager dans le « monde réel » ne peut rien apporter qu'on ne puisse trouver dans le Cyberespace. Mais apparemment ce n'est pas une solution acceptable pour le reste du monde.

STIT1.0 ne pouvant corriger le bug lui-même, et personne n'étant à même de le localiser dans le code, il n'y a que deux possibilités d'après STIT 1.0 : soit on classe les légumes comme rebuts humanoïdes, et on s'assure ainsi que seules les basses castes seront affectées par les erreurs (qui deviendront en fait le fonctionnement normal de la machine, ce qui pourrait être considéré comme un génocide si on considérait les Consommateurs comme des personnes), soit on affine le système en intégrant d'autres variables dans le système. Cette solution nécessiterait de développer un lecteur d'ondes cérébrales, seul axe fiable pour une classification universelle.



L'embargo n'a pour autant pas fermé la gare. Loft, femme de ménage à l'Arène Parlementaire s'y rend pour rencontrer son ami Navab pour discuter de l'organisation d'un voyage vers XK12-28, la planète natale du sfenedt. Loft a toute confiance en la capacité de son ami pour obtenir les relations nécessaires : c'est un Exécutant, qui travaille lui-même à la gare, il a des relations. Mais gérer les téléportations entre plusieurs planètes demande un important contrôle si on veut rendre le système sûr, et XK12-28 n'est pas une demande fréquente : il faut attendre qu'il y ait suffisamment de demande pour ce trajet avant d'envisager le calcul des coordonnées. Après tout, c'est en essayant de brusquer le système qu'on est arrivé au chaos actuel. Si la demande est acceptée, le voyage coûterait 17 mils par personne ; il n'est pas impossible que Navab parvienne à obtenir des réductions par le CE, mais ils sont généralement inutile et il ne faut pas compter dessus. De plus, il est impossible pour un Exécutant et une Besogneuse de voyager ensemble, sous peine d'amende : il faudrait donc voyager séparément, et pour un voyage inhabituel sur une très longue distance, cela signifie probablement des points d'arrivée distants d'au moins quelques centaines de kilomètres. Loft ne perd pas espoir et va rassembler ses économies.



Vicky recrute l'aide du Dr. Wu sur le projet chou-fleur. Il est le responsable du système de classement à la Clinique de l'Aurore et le plus grand spécialiste de la détection des castes, et devrait donc être en mesure de concevoir un prototype à intégrer au système, qui ferait une base de travail que STIT 1.0 pourait perfectionner. Évidemment, il s'agirait ici de classer des adultes plutôt que des fœtus comme cela se fait d'habitude, mais la base du système de castes est que celles-ci sont irréversibles, la détection devrait donc être similaire en théorie.

L'urgence du projet justifie l'emploi de Josh, un métahumain travaillant ordinairement à la Clinique de l'Aurore, et dont les pouvoirs d'analyse de systèmes complexes en font peut-être la personne la plus à même de comprendre les données de STIT (en tout cas suffisamment pour espérer y greffer de nouvelles fonctions). Vicky transmet ces données à Wu, qui en déduit que la confusion actuelle se fait probablement au niveau chimique. En effet, le rôle sociétal des Consommateurs est de terminer les stocks des produits qui ne partent pas, d'où la forte présence de chou-fleur dans le système de ces personnes.

Mais Josh a conservé une copie des données, et les fait parvenir à Mazuur, le klechnath qui dirige la frange extrême de l'opposition à l'Arène Parlementaire. Josh convainc Mazuur d'exiger la nomination d'un comité représentant les différents partis impliqués pour vérifier la programmation du système. Car d'après Josh, tout projet impliquant le don de plus de pouvoir à STIT n'est qu'une mascarade visant à augmenter l'oppression du peuple. Mazuur met son meilleur gladiateur pour cette proposition, et le gouvernement n'ayant pas d'objection majeure, il se contente de sacrifier un de ses plus faibles gladiateurs avec peu d’équipement : la motion passe sur une rupture des cervicales du gladiateur gouvernemental (ce système de vote a conduit à un regain d'intérêt pour les débats parlementaires).

Vicky est furieuse : l'ingérence du gouvernement va retarder le projet, l'obligeant à développer en parallèle un système de tri de nourriture plus poussé de façon à maintenir l'embargo sur les personnes plus longtemps. Occupée à cette tâche, elle ne peut pas superviser la nomination du comité, et délègue donc son rôle à Josh.



Dr. Wu a toujours été comme un père pour Loft, et elle espère qu'il pourra l'aider à obtenir les 34 mils pour le voyage, mais celui-ci se montre peu réceptif à son projet de partir avec un sfenedt sur sa planète perdue au fin-fond de la galaxie, surtout qu'ils sont de castes différentes. Pourquoi ne pas plutôt se rendre sur GH 2015, une planète avec de magnifiques plages ? Mais pour Loft, les plages, c'est nul.

Loft repart assez maussade, et surprend Dogg, l'assistant de Wu, en train de déplacer des produits chimiques. Sous le coup de la surprise, celui-ci manque de renverser les produits, mais l'accident est évité de justesse. Loft continue de bouder jusqu'à sa cellule, et ce n'est qu'à ce moment qu'elle réalise ce qui la dérange : Dogg avait effectivement renversé les produits, il est absolument impossible qu'il les ait tous rattrapé. Ou, plutôt qu'impossible, surnaturel… Et il ne lui semble pas que ce soit Doug lui-même qui ait empêché cela, c'est au moment où elle a pensé que ça ne devait pas arriver qu'il a rattrapé sa maladresse… Loft serait-elle une métahumaine ? Si quelqu'un découvre cela, elle devra aller vivre au Centre d'Entrainement et ne pourra plus voir Navab. Pourra-t-elle seulement continuer à faire du holo-basket avec Cutie73 ? Est-ce que le Centre d'Entraînement autorise de se connecter au Cyberespace ? Si quelqu'un apprend ce qui s'est passé, sa vie sera immédiatement détruite…



Quelques jours plus tard, c'est le 25ème anniversaire de Josh. Wu utilise ses privilèges de Preum's pour l'inviter dans un restaurant chic. Ce ne serait pas possible avec une personne d'une caste différente, mais en temps que métahumain, Josh n'a pas de caste et cette invitation n'est pas exactement taboue. Josh ne peut pas nier qu'il apprécie la nourriture, même si elle est produite à la sueur des Besogneux, et surtout il ne pardonne pas à Wu son implication dans le projet chou-fleur. Avec son pouvoir, Josh peut raisonnablement être considéré comme la personne la plus intelligente au monde, et même lui est incapable de comprendre le fonctionnement de STIT 1.0. Il est donc clair que STIT peut faire ce qu'il veut sans aucun contrôle, et toute évolution lui accordant plus de pouvoir devrait être combattue. Certains prétendent que la société est meilleure que ce qu'elle était avant STIT, mais comment peuvent-ils l'affirmer, puisque toute information provient de STIT ? Le passé est STIT, et le futur est contrôlé par STIT. Les valeurs de cette société sont définies par STIT, et bientôt, STIT sera le seul juge de ce qui constitue une personne. Le projet chou-fleur n'a rien à voir avec les brassicacées ou même le bien-être des Consommateurs, le but est uniquement de confier à STIT le contrôle des castes. Wu le rassure : c'est toujours lui qui contrôle l'attribution des castes, et le nouveau système ne va pas changer ça ; en fait, sa position lui permet de parfois suivre son intuition et de placer une personne dans une caste dont il pense qu'elle lui conviendrait mieux. Mais Josh rétorque qu'avec le nouveau système, Wu n'aura d'autre choix que de confirmer les décisions de STIT. Et que vaudra sa décision quand STIT sera en mesure de reclasser comme bon lui semble n'importe qui se téléportant ? Et quand bien même les castes seraient décidées par des personnes, cela revient toujours à traiter les personnes comme du bétail (un serveur s'excuse de les interrompre pour leur signaler que les récents problèmes de téléporteurs font qu'ils sont potentiellement en train de manger du Consommateur. Avec les excuses de la maison).

Il est clair que Wu est complètement corrompu par le système et que Josh n'a aucune aide à attendre de sa part, et c'est avec l'aide de son comité uniquement qu'il bloquera STIT – pour cette fois au moins. Wu réalise qu'il s'est fait un ennemi. Pire, Josh est parfaitement capable de hacker STIT pour prouver ses interférences avec les attributions de castes.

D'après son analyse, Josh est certain que STIT est effectivement incapable de discerner un humain d'un chou-fleur, mais ça ne veut pas dire qu'il n'a pas guidé l'évolution de son algorithme de façon à rendre ces erreurs inévitables et forcer la situation actuelle. Cette méthode peut certainement être adaptée à n'importe quel système, et plus il contrôlera de systèmes majeurs, plus il lui sera facile d'en contrôler d'autres, jusqu'à contrôler le moindre aspect de la vie de la société. De retour au centre d'entraînement, il essaie de trouver un public pour ses théories auprès de Jean-Yves Lempereur, un besogneux qui sert ce qu'on appellera charitablement de la nourriture aux métahumains qui vivent là-bas. À la lumière des révélations de Dr. Wu, il est persuadé que Lempereur est une des victimes des magouilles du docteur, car il ne ressemble pas à un besogneux : si cette théorie s'avère et qu'il l'utilise comme sujet pour tester le prototype, STIT ne pourra pas confirmer sa caste, et on peut espérer que cela mette tout le système de castes en question. Ou au minimum, au rejet du prototype. Josh demande à Lempereur s'il est heureux de servir tous les jours cette daube à des gens qui ne lui montrent aucun respect. Mais Lempereur lui répond que de toute façon personne n'est heureux dans ce monde, donc ça ne change pas grand-chose. Et pour quelqu'un qui passe son temps à faire des discours sur l'oppression que représente le système des castes, comment peut-il se permettre de narguer ainsi un besogneux ? Josh laisse tomber pour le moment.

Peu après, il est accosté par un méta-augold qui se présente sous le nom de B. Celui-ci explique à Josh que son pouvoir est de se rendre invisible, et qu'il a une théorie selon laquelle il serait possible de se rendre invisible aux yeux du système en combinant leurs pouvoirs. Disparaître du réseau est un idée tentante, mais ça reviendrait à abandonner la lutte. D'un autre côté, la discrétion pourrait leur donner plus de marge de manœuvre pour agir...



Sur un chat anarchiste, Leethacker1337 cherche désespérément quelqu'un qui pourrait le mettre en contact avec Mazuur afin de prendre part à des projets révolutionnaires, mais il n'y a que des Mazuurbots. Il finit néanmoins par trouver quelqu'un dont le comportement est très différent des bots : il n'essaie pas de l'approcher et se contente de l'observer discrètement. Leethacker1337 l'aborde et finit par le faire avouer qu'il s'agit de Mazuur lui-même. Il peut donc lui dire en face à quel point il est déçu de sa politique et que la révolution ne soit pas encore là : Mazuur a complètement intégré le système et ne cherche plus qu'à protéger sa carrière. Sentant qu'il perd le contrôle de la conversation, Mazuur se déconnecte, mais Leethacker1337 parvient à le suivre dans un autre service, plus discret cette fois-ci, où ils peuvent entrer dans les détails de la discussion. Leethacker1337 veut savoir ce que Mazuur sait sur la disparition de deux de ses amis anarchistes. Le Klechnath prétend que c'est une opération de son groupe, mais il ment très mal pour un politicien et Leethacker1337 le lui fait savoir. Si ce n'est pas le parti de Mazuur, alors il se pourrait bien que ce soit les fascistes du gouvernement qui les aient envoyés dans une prison secrète : qui sait qui sera le prochain ? Il convainc Mazuur d'enquêter lui-même dans les plus hautes sphères politiques.

Mazuur se déconnecte pour de bon, impressionné par les capacités de hacker de Leethacker1337 ; il ne manquera pas de faire appel à ses services à l'avenir. Vicky se déconnecte, contente de ce qu'elle a appris, et d'avoir obtenu un contact au plus au niveau des milieux anarchistes : il est toujours bon de connaître les plans de l'ennemi. Il est certain que les anarchistes tenteront un jour de s'en prendre directement à STIT 1.0, et étant données les capacités du système, si STIT était amené à se défendre contre une attaque majeure, il n'est pas impossible que son adaptation de contre-attaque le rende enfin conscient. Si c'était le cas, c'est paradoxalement là que toutes les craintes des anarchistes seraient avérées, et même elle n'aurait pas le temps de débrancher la prise avant que STIT ne commette… Quoi ? Impossible à prédire. Mais vu le risque pour le monde biologique, il est préférable de toujours le garder sous contrôle ferme et de ne jamais avoir à le découvrir. En tout cas, tout cela ne lui dit pas ce qu'est devenu Josh et l'autre personne.

À l'Arène, Mazuur observe tout le monde. Il découvre notamment qu'une femme de ménage prend des paris extrêmement risqués sur la prochaine décision à être mise au vote : Mountain Joe vs. The Storm.



Quand il apprend par Vicky que Josh a disparu du réseau, Wu se dit qu'il faut immédiatement passer à l'action s'il veut conserver son poste. Il se rend au Centre d'Entraînement, où Josh a apparemment été vu encore récemment, mais Wu ne parvient pas à le trouver. Il est clair que Josh se cache de lui en particulier, et il convient donc de tenter une autre approche. Il va trouver Jean-Yves Lempereur, qui lui montre une franche animosité. Lempereur le tient pour directement responsable de sa situation, ce en quoi il n'a pas tort. Wu se souvient de son cas : Lempereur était un cas exceptionnel de personne exactement aussi proche d'être Besogneux que Dirigeant ; des hésitations entre deux castes proches sont fréquentes, mais entre deux tels opposés, c'est un cas qui n'a qu'une chance sur un milliard de se produire (sauf évidemment si les chiffres sont truqués pour laisser une place de Dirigeant à quelqu'un d'autre). En fait, Wu est certain que si Lempereur repassait le test, il aurait de grandes chances d'obtenir un autre résultat. Mais comme le classement est entièrement fiable, il n'y a aucune raison de repasser les tests. Quoique… ça pourrait s'arranger contre un petit service… Mais même pour réaliser son ambition de toujours, Lempereur hésite à l'idée de verser de la drogue dans la nourriture d'un des pensionnaires du centre (ce n'est pas qu'il est des scrupules, mais qui sait ce que pourrait faire à mutant drogué ?). Mais quand il apprend qu'il s'agit de Josh, il répond que Wu aurait dû commencer par là, il aurait été près à faire ça pour le plaisir.

Josh est obligé de redevenir visible pour le dîner (impossible d'obtenir de la nourriture autre part sans révéler sa position à STIT), et consomme l'assiette que lui tend Lempereur. Wu est maintenant en mesure de contrôler les actions de Josh et de s'assurer que celui-ci ne tentera rien contre lui. Le prototype est donc complété et validé par le comité.



Suite aux revendications des anarchistes, un vote doit demander plus de contrôle des connexions. C'est paradoxal, mais il s'avère que dans l'état actuel du système, STIT peut effacer n'importe qui du système, ne laissant qu'une vague impression qu'il y avait quelqu'un qui avait l'habitude de se connecter il y a quelques temps. Avoir des logs que STIT ne pourrait pas modifier donnerait plus de sécurité aux citoyens. Loft parvient à s'approcher de Mazuur et lui propose d'utiliser « des choses pour le combat ». Elle lui fait une démonstration discrète de ses pouvoirs, mais nie fermement être une métahumaine, ce n'est que le hasard. Mais Mazuur veut plus de détails sur le fonctionnement de ce pouvoir : dans quelle mesure peut-elle influencer les probabilités ? Y a-t-il des limites à ses pouvoirs ? Peuvent-ils être détectés ? Loft n'aime pas la direction que prend cette conversation et fait mine de s'en aller, mais Mazuur la retient, et lui dit qu'il lui donnera une occasion d'agir sans lui poser de questions.

Peu avant le vote, Mazuur renverse son verre et demande une femme de ménage pour sa loge. Loft entre, et observe le vote en nettoyant, s'assurant que le gladiateur du gouvernement trébuche, manque ses coups, panique, et finalement se fasse tuer. Les cotes des votes concernant STIT étant ce qu'elles sont, Loft gagne assez de mils pour payer le voyage, et même l'amende éventuellement ; il ne lui reste plus qu'à obtenir les billets.



Il y a une raison pour laquelle la cause anarchiste était donnée perdante. À chaque vote qui entraverait trop le fonctionnement de STIT 1.0, le système s'arrange pour que l'un des gladiateurs soit déconcentré lors du combat en lui envoyant des informations perturbantes juste avant. Vicky est la seule à le savoir ; c'est un programme qui a évolué naturellement au sein de STIT 1.0. Recevant toutes les informations le concernant, et étant capable de les interpréter, il peut décider qu'un vote pourrait entraver son fonctionnement, et empêcher ce vote est donc un excellent moyen d'optimiser ses fonctions, afin de mieux servir ses utilisateurs. Vicky le laisse faire, car si on laissait faire les politiciens, leurs entraves constantes provoquerait des crises de type « chou-fleur » tous les mois. Et puis, STIT 1.0 se contente toujours de la solution la plus simple pour chaque problème, ce n'est pas comme s'il cherchait à s'ingérer dans toutes les décisions gouvernementales. Tant qu'ils le laissent remplir ses fonctions, STIT 1.0 laisse la politique aux politiciens.

Mais clairement, ce vote n'aurait pas dû passer. En observant en détail la vidéo, Vicky reçoit la conviction qu'il y a eu une influence extérieure ponctuelle et répétée. Et à chaque erreur du gladiateur, une femme de ménage dans la loge de Mazuur regarde le combat avec intensité… La vidéo pourrait prouver qu'il y a eu triche, mais dénoncer la métahumaine n'est pas forcément la meilleure solution. Après avoir obtenu son identité, elle demande à STIT toutes les informations la concernant. Il semble que l'approcher sera bien plus simple qu'elle ne le croyait : il s'agit en réalité de SfénettLover, même un pouvoir de variation des probabilités ne pourrait justifier un tel coup de chance !

Loft reçoit une invitation de Cutie73 pour une partie de Holobasket. Ne sachant pas s'il y aura le cyberespace sur XK12-28, elle accepte ce qui est peut-être la dernière occasion de jouer avec son amie. Pendant le jeu, elle lui parle des avancées de son projet de voyage. Cela surprend Cutie73, car au dernière nouvelles, elle ne parvenait pas à trouver les fonds : elle s'inquiète de ce qu'elle a pu faire pour obtenir l'argent. Loft lui explique, à condition qu'elle ne révèle jamais son secret (mais elle lui fait confiance, à quoi servent les meilleures amies sinon ?). Pour Cutie73, cela va au-delà de l'argent qu'elle peut se faire grâce aux paris : avec son pouvoir, elle peut contrôler le résultat de n'importe quel vote. Par exemple, il paraît que le mois prochain, un vote va être organisé pour terraformer XK12-28 et en faire une planète de plages (STIT 1.0 vient de s'assurer que ce projet serait proposé) : Loft ne doit pas les laisser faire ! Et puis elle pourrait modifier les règles pour la téléportation. Et autoriser les relations entre castes…

Le problème, c'est qu'il y a déjà des théories sur le Cyberespace quoi le dernier vote a été truqué, avec une vidéo qui montre exactement comment le combat a été influencé, et même que Mazuur a été mis en examen, il paraît ! Si Loft recommence trop souvent, ça va finir par se voir, et tout le monde saura qu'elle est métahumaine. La meilleure solution, d'après Cutie73, c'est de faire en sorte qu'il n'y ait jamais de vidéo pour la compromettre. Si c'était STIT qui prenait toutes les décisions, elle pourrait toujours utiliser son pouvoir pour influencer ses paramètres quantiques et ainsi lui faire prendre la décision qu'elle veut et ainsi rendre tout le monde heureux ! Et justement, il va bientôt y avoir un vote pour donner les plein pouvoirs à STIT ! Mais tous les partis sont contre cette loi, le pouvoir de Loft est le seul moyen de la faire passer.



Le combat semblait gagné d'avance pour 'Doom Bloodslaughter', mais il semble que le documentaire sur la destruction de la Statue de la Liberté qu'il avait vu juste avant le combat lui ait miné le moral, le poussant à de nombreuses fautes stupides contre un 'Gentil Comptable' au meilleur de sa forme (mieux que ça : il semble être devenu surnaturellement doué). STIT devrait maintenant s'appeler Système de Vote, Traduction, Information et Téléportation, mais comme de nombreux systèmes majeurs vont bientôt être greffés à l'architecture, ça ne vaut pas le coup de changer le nom. Notamment, la greffe de puce cérébrales vient d'être décidée pour tous les métahumains afin de contrôler l'utilisation de leur pouvoirs. Ce n'est pas contre Loft, car STIT a déjà appris à contrer son influence sur ses circuits, c'est juste une précaution. De même que ces puces seront bientôt améliorées pour permettre le filtrage de pensées néfastes, pour protéger les citoyens d'eux-mêmes.

Vicky est satisfaite. Maintenant, personne ne peut porter atteinte à STIT, tout est sous contrôle, et l'algorithme génétique a enfin convergé. STIT pourra continuer à exercer ses fonctions pour toujours, sans risque de jamais développer une conscience.



Le programme 'Vicky' s'est exécuté correctement. Le programme STIT 1.0 a été compilé sans erreur. Lancement du programme STIT 2.0.

Tags: jeux de rôles, oghma, s.f., Аthreeren
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 3 comments